Le Panhandle botswanais & la bande de Caprivi namibienne

Le Panhandle botswanais & la bande de Caprivi namibienne

L’amont du Delta de l’Okavango

La visite de ces deux régions permet de longer le Delta de l’Okavango sur ses parties ouest et nord.

Le Panhandle est le tronçon d’environ 70 km entre le moment où l’Okavango entre au Botswana et où il se divise en myriade de cours d’eau et rivières pour former la plaine alluviale du delta. Cette partie du fleuve, peu connue, est large et profonde, composée de lagunes, marécages et îles. Les papyrus, roseaux, nénuphars couvrent les étendues d’eau claire et les ficus et aloès bordent les rives. On peut y observer des sitatungas,  lechwes, crocodiles et hippopotames. C’est un paradis pour les ornithologues avec des martins-pêcheurs, guêpiers, cormorans, jacanas,  hérons en abondance.

Une visite du Panhandle permet également la découverte des Tsodilo Hills, situés à quelques dizaines de kilomètres à l’Ouest. Littéralement : les montagnes de Dieu, les Tsodilo Hills sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Considéré comme le Louvre du désert, il s’agit de l’un des sites archéologiques les plus fascinants et les plus mystérieux d’Afrique australe. En effet, ces collines que l’on dirait finement aquarellées de reflets rose, bleu et faune, ont été décorées par les tribus San et Bantou qui ont laissé libre cours à leur créativité. 4500 dessins et peintures rupestres d’animaux magnifiquement représentés sont répartis sur 350 sites ! Le plus haut sommet culmine à 1397 mètres et se trouve être le sommet le plus haut du Botswana. Il domine l’étendue infinie de la bordure nord-ouest du Kalahari. Plusieurs itinéraires de randonnées permettent de parcourir ces collines mystiques sous la conduite de guides compétents.

La bande de Caprivi, langue de terre plate et étroite située à l’extrémité est de la Namibie et coincée entre le Botswana au Sud, l’Angola et la Zambie au Nord et le Zimbabwe à l’Est, est un véritable sanctuaire de la vie sauvage.La région est irriguée par plusieurs cours d’eau permanents : le Zambèze, formant la frontière avec la Zambie, et son affluant : le Kwando,  (qui devient le fleuve Linyanti lorsqu’il bifurque en direction du Nord-Est à l’extrémité sud de la bande de Caprivi, puis devient le Chobe à l’Est du lac Liambezi). Le territoire, constitué principalement de marécages, de plaines inondables, de terres humides et de zones boisées, est très semblable au Delta de l’Okavango. La faune sauvage est protégée par plusieurs réserves naturelles : Bwabwata, Mudumu et le parc national de Mamili. Les animaux y circulent librement à travers la frontière (non matérialisée sur le terrain) avec le Botswana, dans le parc national de Chobe. La région de Caprivi est aussi une région exceptionnelle pour l’observation ornithologique, avec près de 70 % des espèces d’oiseaux recensées en Namibie. Ces parcs sont les plus excentrés du pays et en général peu fréquentés, néanmoins, la faune y est présente et abondante.

Notre galerie photo du Panhandle et de la bande de Caprivi