Quand voyager ?

Quand voyager ?

Le Botswana se visite toute l’année mais on distingue différentes saisons.

Les différentes saisons

De décembre à février

C’est le plein été et le cœur de la saison des pluies. La végétation est très abondante, les ciels d’orage sont magnifiques et les lumières superbes pour les photos. Les naissances sont encore nombreuses et il s’agit très certainement de la meilleure période pour l’observation ornithologique.

De mars à mai

Les pluies s’estompent et les températures oscillent entre 18°C le matin et 30C° la journée. C’est une période très agréable pour les safaris : la brousse est luxuriante, les animaux convergent dans les grandes plaines herbeuses et les oiseaux sont encore en grand nombre.

De juin à septembre

C’est l’hiver austral, et donc la saison sèche. Le ciel est d’un bleu azur limpide.  La faune se concentre autour des points d’eau et des rivières. C’est le moment de l’année où son observation est la plus aisée du fait de la végétation clairsemée. La concentration d’éléphants à Chobe Nord est à son maximum et 40 000 d’entre eux se retrouvent sur les bords de la rivière. Le niveau de l’eau du delta de l’Okavango est au plus haut. Les températures nocturnes chutent à 5°C et peuvent parfois être négatives. Les journées restent douces et agréables (moyenne de 22-25°C).

D’octobre à novembre

C’est le printemps. Celui-ci démarre avec des fortes chaleurs (jusqu’à 40 degrés) d’octobre à début novembre avant l’apparition des premières pluies qui viendront rafraichir l’atmosphère. Les pluies prennent souvent la forme d’orages en milieu et fin d’après-midi. Le paysage reverdit et les fleurs apparaissent. C’est la période des naissances : les antilopes mettent bas et les bébés impalas, gnous, lechwes… peuplent la savane. Les oiseaux migrateurs reviennent du nord pour se reproduire.

Les chutes Victoria au long de l’année

(situées au Zimbabwe à 70km de la frontière avec le Botswana)

De décembre à février

Avec des orages quotidiens, le débit augmente progressivement, la profondeur de la gorge est visible, la chaleur oppressante.

De mars à mai

Fin de la saison des pluies, le remplissage est à son maximum, tout le front du rideau se déploie sans interruption, accompagné d’un tourbillon d’écume sur toute sa largeur, le fracas des eaux est à son comble.

De juin à août

La densité des eaux se maintient, puis diminue légèrement, la gorge devient apparente.

De septembre à novembre

Saison sèche, l’eau diminue, des pans entiers du rideau deviennent des filets, tous les reliefs sont visibles.